Ils font l’amour en dormant, et vous ?

Est-ce que vous saviez qu’il y a des gens qui font l’amour alors qu’ils sont complètement endormis. Dit comme ça, c’est tout ce qu’il y a de plus chelou, et vous avez tous les droits de devenir parano en pensant à dormir près d’un inconnu.

Aujourd’hui, je vais vous parler de ce trouble du sommeil qui gâche la vie à pas mal de gens. Alors, c’est quoi la sexomnie ? Je vous dis tout pour la reconnaitre et pour savoir si vous avez quelqu’un dans votre entourage qui en souffre.

Un trouble pas très connu

Même si elle touche un bon nombre de personnes, la sexomnie reste encore très peu connue. Pourtant, n’importe qui peut en souffrir ! Selon une étude qui nous vient tout droit du Canada, ce ne serait pas moins de 8% des personnes qui consultent pour des troubles du sommeil qui sont confrontés à la sexomnie.

Vous vous en doutez : c’est une étude qui nous met la puce à l’oreille, car le sujet est un grand tabou que personne n’ose vraiment aborder en dehors des séances pour régler le problème. Ce qui est dommage, puisqu’il serait nettement plus facile de la détecter si elle était mieux abordée.

Un somnambulisme qui touche les hommes

Mais pas uniquement. Je note tout de même que les femmes sont beaucoup moins touchées par la sexomnie que les hommes. En effet, ces derniers sont plus nombreux à jouer à touche-pipi sur leur partenaire alors qu’ils sont endormis à poings fermés.

Pour la reconnaitre, ce n’est pas très difficile : la personne qui en souffre aura une poussée de désir sexuel alors qu’il dort et il n’aura aucun mal à se masturber malgré son profond sommeil. Dans les cas les plus avancés, le sexomniaque utilisera des mots crus, va tenter de soumettre sa partenaire, et adoptera une attitude totalement différente de ce qu’il montre quand il est éveillé.

Le sexomniaque éveillé

Quand il est réveillé, le sexomniaque n’aura aucun souvenir d’avoir voulu faire une partie de jambes en l’air dans la nuit. Ils ne sont pas du tout conscients de leur état, et vous pourrez toujours essayer de les convaincre qu’ils sont sexomniaques.

Le plus flippant dans l’histoire, c’est que la vie sexuelle des sexomniaques est au top dans la réalité. C’est donc faux de penser que c’est une sorte de déviance sexuelle trop louche qui se développe après je ne sais quel traumatisme.

One thought on “Ils font l’amour en dormant, et vous ?

  1. C’est étonnant tout ce qu’on apprendre sur les formes d’insomnie. C’est d’ailleurs ce que je cherchais quand je suis tombé sur votre article ! Ce qui me fait me demander si les sexomniaques ne se sentent pas bizarres en apprenant leur état. Puis il y a ceux qui peuvent aussi l’invoquer comme excuse pour profiter un peu des situations dont ils ne pourraient pas profiter autrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *